Accueil

Le Théâtre Témoin est une compagnie de créations itinérantes qui chasse le patrimoine vivant et les histoires qui se mangent crues.  On vise à démocratiser l’espace théâtral, à s’approprier le territoire rural et à explorer le patrimoine vivant. Adeptes du théâtre de brousse, nos créateurs usent d’inventivité technique et s’intéressent aux frontières entre l’espace public et l’espace scénique. Entre le conte et la représentation, nos spectacles cherchent à se fondre dans le décor.

En création…

PROJET PASTRAMI

Pour les deux années à venir, le Théâtre Témoin souhaite faire germer les idées et pousser les possibilités! D’ici 2022, la compagnie de création itinérante cherche à s’inspirer d’un réseau de correspondances anonymes pour créer un spectacle ambulant en forêt. Après le spectacle Au pied de la Lettre: sur les traces de Timothée Auclair (2015-2016) ainsi que Les tempêtes du siècle (2018), le projet Pastrami se veut le prolongement des objectifs amorcés les années précédentes en alimentant l’interaction entre artiste et citoyen et en explorant l’hybridation entre le conte, le théâtre et l’installation.

Pastrami, c’est un nom de code.
C’est un réseau de textes qui grandit à force des mots des uns et des autres. Des vôtres. Qui grandit à force de confidences, de réflexions et d’impressions, celles que vous voulez bien partager.

Pendant toute l’année, le Théâtre Témoin sera le maître d’œuvre d’un réseau de correspondances entre différents collaborateurs anonymes. Nous invitons tous les curieux à nous transmettre leur adresse afin de recevoir des missives de Pastrami. Surtout, nous les invitons à y répondre. Comment? Comme ça vient! En vous laissant inspirer par un mot, une image, un style, name it. Pastrami c’est un projet all you can eat: vous pouvez répondre par une déclaration d’amour ou un poème improvisé un soir tard; par un secret à révéler ou une citation à partager. Sur le fond et sur la forme, Pastrami ça a le dos large: les textes peuvent se manifester en haïku ou en essai, en courte nouvelle ou en extrait de journal intime. Et on s’en fout des fautes d’orthographe, des tournures maladroites, des écritures en pattes de mouches. Pastrami, ça se veut franc et vulnérable. Ça veut vous lire.

Si vous joignez les rangs de Pastrami, l’équipe du Théâtre Témoin traitera vos textes avec la plus grande neutralité en effaçant toutes les preuves qui pourraient vous lier à eux (adresse de correspondance, de courriel, etc.). Une fois archivées, vos lettres seront envoyées à d’autres correspondant-es de Pastrami et ce, de manière aléatoire. À leur tour, ils-elles seront invité-es à y répondre et leur texte sera envoyé à d’autres et ainsi de suite….

Parce que Pastrami, c’est une tentative.
C’est l’envie de créer un spectacle qui prend racine dans l’imaginaire collectif des collaborateurs à l’écriture. C’est le désir de tracer la carte des routes souterraines qui nous relient les uns aux autres. C’est la volonté de rallier nos bulles par la création, de briser la solitude par les arts, d’être ensemble par l’écriture.

Si vous souhaitez recevoir des lettres du projet Pastrami ou nous en faire parvenir, n’hésitez pas à nous contacter par courriel à projetpastrami@gmail.com ou par la poste à C.P.6026, Sainte-Anne-des-Monts, G4V 1A0.

*** Les textes anonymes qui découlent de ce processus seront utilisés comme ressources littéraires. Tous les textes sont libres de droit. Le Théâtre Témoin se réserve le droit de modifier et rendre public les textes en vue de promouvoir le projet Pastrami.

Dernières nouvelles

Les Tempêtes du Siècle

« Dans cette maison où perce le jour et passe la neige, l’arrivée de deux étrangers bouscule le fil fragile de la survivance des Dubé. Dans ce huis-clos saisi par le frette, des nœuds se défont ; des liens se tissent. C’est un récit de fraternité grandeur nature qui bat la mesure de la tempête qui rage dehors. »

En mai 2018, naissait le spectacle « Les Tempêtes du Siècle », caractérisé par son itinérance et son indépendance en électricité, s’en est suivi une série de plus de 100 représentations. Beaucoup de kilomètres au compteur entre mai 2018 et mars 2020 sur les routes du Canada francophone – Nouvelle-Écosse, Charlevoix, Tour de la Gaspésie, Côte-Nord et Basse Côte-Nord, Île d’Anticosti, Montréal, Montérégie, Manitoba, Ontario et Terre-Neuve.