MISSION

On fait du théâtre dans la brousse avec des histoires à coucher dehors.  On choisit le hasard et la spontanéité, on s’accorde le droit à l’inattendu.

La tradition orale, c'est notre matière, on la tourne de tous bords tous côtés, comme un pied-de-nez au réel. Ça reste du théâtre, un peu conté, documenté, avec ses artifices et ses mensonges.

Y'a pas de scènes bien souvent, des gradins encore moins. On s'installe là où s'est dégagé, joliment agencé. On se retrouve, été comme hiver, à s'installer dans une grotte, derrière, devant ou dans une église,  au milieu d'une allée de quilles ou dans un fort de neige salon-bar sur le bord du St-Laurent.

HISTORIQUE

Il y a 5 ans bientôt, une idée folle commence à tourbillonner dans nos têtes : jouer n’importe où, de villages en villages, en dehors des salles et des institutions. On voulait créer l’inédit; on cherchait l’éphémère. L’idée d’un théâtre totalement indépendant en électricité a fait son chemin jusqu’à mener, quelques années plus tard, à la conception d’un système d’éclairages totalement autonome en énergie. 

Alimentées par une batterie 12 volts, de petites lampes DEL (Diode Électro-Luminescente), très peu énergivores et fonctionnant à bas voltage, ont remplacé les projecteurs conventionnels. On récupère des bouts par-ci par-là, on réutilise la scrap sans parcimonie. C’est du frais fait-maison itinérant qui s’imagine l’improbable.

La troupe et notre matériel tenant dans un minibus, on peut prendre d’assaut des lieux publics isolés pour rencontrer les spectateurs là, sans prétention, comme à la maison. Depuis, on visite des racoins du Québec et des Maritimes ; on s’invite dans l’arrière-pays ; on s’impose dans l’espace public.  

Après le spectacle itinérant Trou Noir (2012), qui donnait le coup d’envoi à notre idée folle, ça été le tour de Les Fileuses (2013), d’À Frette (2013 et 2014) et d’Au pied de la lettre (2015 et 2016) d’éprouver la polyvalence de notre théâtre en 12 volts. En quelques heures de montage, deux temps, trois mouvements et voilà que l’espace se transforme, s’inspire des alentours. Le public s’approche, curieux, équipé de leurs chaises pliantes. On fournit le chasse-moustique, le pop-corn gratiss et, tandis que se couche le soleil, le spectacle s’éveille comme un trompe-l’œil, pour voir le théâtre autrement, pour se le raconter plutôt.

L'ÉQUIPE

À la création et à l'administration : Marie-Anne Dubé et Valérie Bertrand-Lemay

À la technique: Michel Hansé

Au soutien dans toutte: Stéphane Maddix-Albert